Le jeudi 24 avril 2014, la classe 5B de Mme Stork a présenté différentes activités à la presse régionale. Suite à une initiative du parc régional Chasseral, plusieurs classes se sont penchées sur des problématiques qui touchent de près les élèves. L'activité phare de cette matinée a permis aux élèves d'aider à planter quatre arbres fruitiers.

Photos

[widgetkit id=58]

Journal du Jura

En collaboration avec le Parc Chasseral, des élèves de 5e année Harmos ont planté un verger

par MELANIE BRENZIKOFER

Dans le cadre du projet «Graine de chercheur» organisé par le Parc Chasseral, des élèves de 5e année Harmos de Tramelan ont planté un verger, hier, aux abords de l'école La Printanière. A cette occasion, la presse, différents intervenants et des représentants des autorités locales ont été conviés. Cette action est l'aboutissement d'un programme étalé sur une année scolaire, réalisé avec la collaboration du Centre Nature Les Cerlatez et de l'Association Rétropomme.

Pour la quatrième année consécutive, le Parc Chasseral s'est associé aux écoles de son territoire dans le cadre de son projet «Graine de chercheur». Pour cette nouvelle édition, ce programme, offert aux élèves de 5e à 8e année Harmos, a réuni 16 classes, soit 240 enfants. Il était décliné sous le thème «Au village» et proposait deux sous-thèmes à choix, à savoir les vergers ou les hirondelles de fenêtre. «Les enfants ont effectué des recherches sur l'histoire, le présent et le futur de leur commune, notamment en récoltant des photos anciennes, des témoignages de personnes âgées, mais aussi en imaginant leur village dans le futur», a relevé Aline Gerber, collaboratrice du Parc Chasseral. «Certains ont avoué qu'ils souhaiteraient y voir apparaître une fabrique de chocolat, un MacDo et un magasin H&M», a ajouté Christiane Stork, enseignante de la classe tramelote participante.

Plusieurs objectifs

Parmi les objectifs de cette action, il s'agissait de comprendre ce qui constitue le patrimoine bâti d'un village, de prendre conscience de son évolution au cours du temps, de découvrir un aspect de sa nature. Mais aussi, de développer le sens de la citoyenneté, par la remise du projet aux responsables des autorités communales, et de participer à des actions concrètes telles que la plantation d'arbres ou la construction de nichoirs à hirondelles.

Les élèves tramelots, qui ont choisi le sous-thème les vergers, ont accompli ces différentes tâches qui ont été intégrées au programme scolaire, par le biais d'exercices aussi divers que variés. «Au travers de jeux de rôles, ils ont reproduit une séance du Conseil communal où il s'agissait de voter pour un projet de construction. Ils ont pu constater que les enjeux ne sont pas les mêmes pour un agriculteur ou un promoteur touristique», a souligné Aline Gerber. Ils se sont également prêtés à une dégustation de fruits organisée par l'association Rétropomme, ont participé à divers ateliers et à une réflexion sur la provenance des fruits que l'on trouve dans les supermarchés, et de l'impact écologique que peuvent engendrer des aliments importés de lieux lointains.

Kathleen Hasler, animatrice au Centre Nature Les Cerlatez, a également présenté le travail réalisé par les classes qui ont choisi le sous-thème les hirondelles de fenêtre. Les travaux pratiques consistaient, entre autres, à réaliser et à poser des nichoirs pour oiseaux. Philippe Küpfer, président de l'association Rétropomme, a quant à lui présenté une comparaison humoristique sur le comportement des enfants d'antan «qui ramassaient des noisettes sur le chemin de l'école», et de celui des élèves d'aujourd'hui, «scotchés à leurs téléphones, lecteurs MP3 et tablettes tactiles». Tout en souhaitant à ces derniers de redécouvrir «les joies de la maraude de fruits».

Quatre arbres fruitiers

La matinée s'est poursuivie par la plantation de quatre arbres fruitiers par les élèves de Christiane Stork (un prunier, un poirier et deux pommiers) et par une dégustation de jus de fruits préparé par leurs soins. D'autres arbres seront plantés ultérieurement. Enfin, relevons toutefois une très belle citation de Gérard Gagnebin, directeur de l'école primaire de Tramelan: «Les sciences ne s'apprennent pas dans une salle de classe, mais sur le terrain. En touchant, en observant et aussi, parfois, en se piquant et en se brûlant». A voir la joie des enfants à l'ouvrage, le directeur ne s'était pas trompé…

Source: http://www.journaldujura.ch/des-graines-de-chercheurs-louvrage


Telebielingue

Voir le reportage diffusé sur Telebielingue...

Vendredi 07.03.14, nous sommes allés faire une ballade en raquettes sur les pistes du téléski. Nous sommes montés sur la piste bleue jusqu'en haut et nous avons pique-niqué. A la fin du pique- nique, nous avons fabriqué une piste pour glisser sur des sacs en plastique et nous sommes redescendus par la piste verte pour être en bas du téléski à 14h30. Bref. c'était cool!

La classe 6-7 des Reussilles


Quelques photos

[widgetkit id=55]

Course d'école sur deux jours au chalet des amis de la nature |
Classe 3-4-5 Les Reussilles

Nous nous sommes retrouvés au bas du téléski de Tramelan. Comme le temps était très orageux, nous sommes montés en voiture. Quand nous sommes arrivés au chalet, nous avons déchargé les affaires des voitures et nous sommes allés nous promener pour voir les alentours. Après avoir fait un petit tour vers l'éolienne, nous sommes rentrés au chalet. Arrivés au chalet, nous avons installé nos lits et nous avons joué dehors. Ensuite, nous avons commencé le tournoi de ping-pong. Les deux finalistes étaient Noah et Fabien. C'est finalement Noah qui a gagné. Le soir, nous avons mangé des spaghettis bolognaise. Pour le dessert, nous avons mangé une forêt noire et nous avons fêté l'anniversaire de Noah. Nous sommes allés au lit tard!

Les garçons ont dû aller dehors à 6 heures du matin car ils faisaient les fous. Ils nous ont dit qu'ils n'avaient presque pas dormi... Nous nous sommes réveillés et nous sommes allés déjeuner. Ensuite, nous sommes allés jouer dehors. Par groupe, nous avons fait une activité de Landart. Nous avons utilisé des éléments naturels pour créer un tableau éphémère (regardez nos oeuvres d'art en photos...). Puis, quelques personnes ont préparé le dîner, car pendant la course d'école, nous avons dû aider et nous avions le choix entre: faire à manger, mettre la table ou faire la vaisselle. Après, nous avons préparé nos affaires et nous sommes partis. Nous sommes redescendus à pieds jusqu'à Tramelan. C'était une chouette course d'école!

Quelques photos

[widgetkit id=31]

Mercredi 17 avril 2013, les élèves de la classe 3A ont eu le plaisir de pouvoir présenter à leurs parents, amis, les travaux effectués depuis le début de l'année scolaire sur le thème du loup.

La soirée a débuté dans la salle de chant de l'école de la Printanière. Les élèves ont présenté des chants «de loups» et joué quelques morceaux de flûtes. Ensuite, une conteuse est venue spécialemant pour eux afin qu'ils puissent écouter un conte de loup.

Puis, les invités des élèves ont pu descendre en classe 3A pour découvrir les dessins, textes, bricolages, dossiers, affiches, etc. Pour préparer cette exposition, chaque élève a lu 24 livres-albums sur le thème du loup. Bravo à eux pour leur travail!

[widgetkit id=24]

Jeudi 16 mai, nous sommes allés au village lacustre à Gletterens,
(Shania)

On a dormi sous des tipis, sur des copeaux, avec une natte et un sac de couchage. Au milieu du tipi, il y avait un foyer.
(Louis)

D'abord, ça commençait bien parce que j'aime le train, et après c'était génial parce qu'on a traversé le lac de Neuchâtel en bateau. Mais après on a dû faire une marche d'une heure et j'avais mal aux pieds. Par contre, quand on est arrivé, c'était super cool. On a joué aux cartes Yu-gi-oh et nous sommes allés jouer dehors. Après, on est allé voir comment faire du feu avec du silex.
(Tiago)

J'ai beaucoup aimé préparer le souper et couper les aliments avec le silex. Le repas était très bon.
(Alyssa)

On a commencé à préparer le souper. Moi, j'ai fait des galettes de pain. On a mis de la farine, on a rajouté de l'eau, on a formé les galettes et on les a mises sur les braises. Il y avait un espèce de fromage, on pouvait le mettre sur le pain. Il y avait de la potée de lentilles, mais ça c'était moins bon.
La nuit était horrible, on dormait sur nos nattes. Moi j'avais la plus mauvaise place au monde; il y avait de la pluie qui me tombait dessus. J'ai quand même réussi à dormir, mais pas beaucoup du tout.
(Baptiste)

Le lendemain matin, après une mauvaise nuit, on a appris à lancer la sagaie. Cela m'a beaucoup plus, mais c'était pas si facile que ça.
(Chanel)

J'ai adoré cette course d'école!! Les maisons étaient trop bien faites!! Et c'était très rigolo de tout faire comme au Néolithique.
J'ai adoré le tire à la sagaie. Mais il y a 3 choses que je n'ai pas aimé: en 1er, la boue! En 2ème la pluie, et en 3ème la nuit, il faisait froid. Mais sinon c'était vraiment bien!
(Florence)

[widgetkit id=26]

Présentation de l'activité

Nous avons créé avec le stagiaire Monsieur Zwahlen des animations Pour commencer, on a écrit un texte qu'on a imaginé. Il répondait à une question, par exemple, pourquoi la girafe boit avec les jambes écartées. C'était rigolo sur le programme AniPaint. On a dessiné sur l'ordinateur et rigolé sur le programme. Au final, on s'est beaucoup amusé.

Pourquoi l'éléphant a une grande trompe?

Meline

Pourquoi les pogonas ont-ils des piques?

Mickael

Pourquoi le chacal d'Egypte a un long museau?

Nathan

Pourquoi le chien embête le chat?

Noah

Pourquoi le tigre a des rayures?

Oceane

Pourquoi le lion a une crinière?

Pablo

Pourquoi les souris vivent dans un trou et les rats dans les égoûts?

Suzanne

Pourquoi les pogonas ont des piques?

Theo

Pourquoi la souris vit dans un trou?

Thomas

Pourquoi le dauphin vit dans l'eau?

Verona

Pourquoi le guépard est rapide?

Ylli

Voir la première série de vidéos...

Présentation de l'activité

Nous avons créé avec le stagiaire Monsieur Zwahlen des animations Pour commencer, on a écrit un texte qu'on a imaginé. Il répondait à une question, par exemple, pourquoi la girafe boit avec les jambes écartées. C'était rigolo sur le programme AniPaint. On a dessiné sur l'ordinateur et rigolé sur le programme. Au final, on s'est beaucoup amusé.

Commentaires

C'était très amusant et très rigolo de chercher des animaux pour créer cette animation. Le plus difficile pour moi, c'était de créer les bonnes images parce que la souris était difficile à manier.
Noah

J'ai bien aimé faire ce travail et j'ai bien aimé mon animation. C'était un peu difficile de chercher le texte mais dès que j'ai trouvé le texte, c'est allé plus facilement.
Océane

Je trouve que cette animation était trop cool car le projet était assez facile. Il y avait une partie de la classe qui écrivait et une autre qui était sur l'ordinateur. Puis après, on échangeait et après, quand on avait tout fini on enregistrait notre texte.
Heidy

Pourquoi la panthère est noire?

Alix

Pourquoi la hyène a des rayures?

Amiel

Pourquoi le chat atterit sur ses pattes?

Carolina

Pourquoi la girafe a un long coup?

Clement

Pourquoi les tortues ont des traits sur la carapace?

Diogo

Pourquoi l'éléphant est gros?

Elsa

Pourquoi la girafe a un long coup?

Erza

Pourquoi le dauphin saute en dehors de l'eau?

Heidy

Pourquoi le chat a peur du chien?

Johan

Pourquoi le dauphin saute dans l'eau?

Leane

Pourquoi le guépard court si vite?

Leonard

Voir les autres vidéos...

La maîtresse nous a annoncé que nous allions participer à un concours organisé par x-puissance-coeur. Le but du concours était de créer les meilleures paroles de chanson sur le thème du bénévolat. Nous avons fait des groupes et nous avons recherché des phrases pour notre chanson. La maîtresse a choisi quelques-unes de nos paroles et les a mises ensemble. On a commencé à chanter sur la bande-son. Nous avons aussi fait un tableau des services, où chacun pouvait noter les services qu'il rendait autour de lui. Durant plusieurs semaines, les activités de bénévolat étaient très «à la mode» dans notre classe! Nous nous sommes ensuite filmés en train de chanter. Nous avons envoyé la vidéo sur le site x-puissance-coeur et nous avons voté plein de fois pour notre chanson.

Quelques semaines plus tard, la maîtresse nous a annoncé la bonne nouvelle: nous avions gagné le prix du public et nous avons appris que nous pouvions enregistrer notre chanson dans un studio professionel à Nidau! Nous sommes partis en train. Dans le train nous avons bien rigolé. Nous sommes allés jusqu'à Nidau. C'était chouette! Sur place, nous avons enregistré notre chanson pendant environ 30 minutes au lieu des deux heures prévues. Ca a passé très vite car nous étions bien préparés pour l'enregistrement! Après avoir enregistré notre chanson, nous sommes allés manger les dix-heures au bord du lac, ensuite nous sommes allés pique-niquer dans un parc de jeux. C'était cool!

Cette expérience était géniale, nous nous sommes bien amusés! Vive la musique!

Voir les paroles de la chanson...

Quelques images

[widgetkit id=22]

Cette année, nous avons étudié le thème du pain. A l'école, nous avons goûté plusieurs sortes de pains et nous avons appris comment se fabrique le pain. Puis, la maîtresse nous a dit que nous allions aller à la boulangerie chez Nico. Sur place, nous avons découvert les machines pour travailler le pain. Nous avons aussi vu plusieurs sortes de farines. Nous avons fabriqué un pain blanc, un coquin, une tresse à deux, à trois, à quatre et à cinq brins. Nous avons aussi appris à écrire avec du chocolat fondu.
Ça nous a beaucoup plu!

Les élèves de la classe 3-4-5 des Reussilles

[widgetkit id=21]

Deux jours dans le village lacustre de Gletterens

«Durant notre course d'école à Gletterens, j'ai tout aimé, mais particulièrement le repas néolithique. C'était super de couper la viande d'agneau et les oignons avec du silex. Dommage qu'il y avait des petits cailloux dans les noisettes que nous avons moulues entre deux pierres, et dommage aussi que les portions n'étaient pas plus grandes!

Le lancement de la sagaie était génial. Un archéologue nous a aussi montré comment les hommes du néolithique faisaient du feu, c'était passionnant. J'ai adoré la nuit sous les tipis, malgré l'odeur du feu, la fumée qui piquait les yeux, et les genevois qui faisaient du bruit dans le tipi voisin. Il faut dire en plus que même avec un sac de couchage et une couverture, j'ai eu froid à 5 heures du matin. J'ai aussi eu mal au ventre... mais c'est normal avec tous les bonbons que j'ai mangés!

En tout cas, je garde un souvenir merveilleux de cette superbe course d'école.»

[widgetkit id=20]